14/06/2009

__Le droit sur l'image de son bien________________________

phpThumb_generated_thumbnail
 Photo.J.JACQUEMART

 


.
.
C’est à désespérer tout mécène d’investir dans la rénovation! Passionné de Horta, Michel Gilbert possède et rénove 4 édifices du plus célèbre architecte Art Nouveau. Mais on lui réclame des montants astronomiques pour les photos de sa propre maison.

M.B.

Passionné par l’œuvre de Horta, Michel Gilbert a englouti des sommes énormes dans l’achat de quatre maisons du maître de l’Art Nouveau. Parmi elles, le superbe hôtel de maître Max Hallet situé avenue Louise. “Je l’ai rénové dans les règles de l’art. Et je suis assez fou pour ne pas la louer à l’année à une ambassade ou à une multinationale. Mais d’y permettre des visites guidées. “ J’ai aussi créé event@Horta pour mettre ce bien en valeur. J’ai une passion folle pour rendre ce bien accessible au public. ” Au risque de l’abîmer? “ Je suis connu pour être très casse-pied! On ne peut y danser et j’y interdis les hauts talons, pour ne pas abîmer le patrimoine. ” Mais c’est avec les héritiers du célèbre architecte bruxellois qu’il a maille à partir. “La Sofam, qui gère les droits à l’image des héritiers de Horta, me réclame des sommes exorbitantes pour les images que j’ai mises sur mon site. ” C’est peu dire que notre mécène est ulcéré. “ La Sofam ne comprend pas bien la différence entre un photographe qui veut faire des photos et les vendre pour se faire de l’argent et moi. Ils me réclamaient 9.000 euros. J’ai négocié et, après une discussion de

chiffonniers, on est arrivé à une somme de 3.700 euros pour deux ans. ” Michel Gilbert aurait aimé pouvoir entrer en contact avec les héritiers de Victor Horta pour leur expliquer la situation. “ Mais la juriste de la Sofam a refusé de me mettre en contact avec eux. ” Et c’est tout le système qu’il remet en question.“ J’ai aussi acheté, rue Hôtel des Monnaies, l’hôtel Winssinger, qui avait été très mal entre tenu. Quand les travaux seront terminés, j’aurai investi 2 à 2, 5 millions d’euros. Mais, si je veux le faire visiter à des journalistes, des écrivains, des photographes, je devrai encore payer des droits. Je ne trouve pas cela normal. ” Il a donc décidé de faire de la résistance. En mettant une gigantesque banderole sur le Max Hallet. “ La maison n’est plus photographiable. Je peux aussi décider de ne plus l’ouvrir au public, par exemple pour la biennale Art Nouveau qui a lieu en octobre.





.

.

 


3.700€ pour avoir photographié sa propre maison

Michel Gilbert est un passionné de Victor Horta, le célèbre architecte belge: il a acheté puis rénové quatre édifices du maître de l’Art Nouveau. Alors qu’il a publié des photos de la dernière maison retapée, les héritiers Horta lui demandent des sommes astronomiques pour les droits à l’image de l’œuvre de l’architecte.


9.000€ réclamés à la base

C’est la Sofam qui gère les droits à l’image des héritiers Horta et qui donne du fil à retordre à M. Gilbert : « La société me réclame des sommes exorbitantes pour les images que j’ai mises sur mon site », explique-t-il. Après avoir négocié avec la Sofam, la somme réclamée ne s’élève plus qu’à 3.700€.

Le droit sur l'image de son bien

Quoique cocasse la situation s'explique légalement. Bien que M. Gilbert soit devenu le propriétaire du bâtiment, il ne détient cependant pas les droits d'auteur. Ceux-ci appartiennent aux héritiers du célèbre architecte. Ils ont donc le droit d'interdire la reproduction en photographie de l'oeuvre réalisée par Victor Horta. Toutefois, puisque cette reproduction n'avait pas un but commercial (M. Gilbert dit ne pas retirer d'argent via la publication par internet de ces photos), la Sofam aurait pu lui faire une fleur... Mais cela semble impossible, à partir du moment où les photographies n'étaient pas destinées à un usage privé, mais bien public, dû à leur publication sur internet.

Cependant, s'il vous arrive de photographier votre bien aimé(e) en rue, alors qu'il ou elle est placé(e) devant un monument d'Horta (qui ne fait donc pas partie du domaine public), n'ayez crainte, vous ne serez pas poursuivi(e)! En effet, la reproduction fortuite d'une oeuvre exposée dans un lieu public (la rue) lorsque le but de la reproduction n'est pas l'oeuvre elle-même (dans ce cas-ci, il s'agit alors du ou de la bien aimé(e)), n'est pas interdite par la loi.

Commentaires

j'en reviens PAS de cette histoire! Je savais que certains étaient très pointilleux sur le droit à l'image; mais merde!!! une façade c'est quand même pour tout le monde a voir!

Sinon le pape pourrait réclamer du pognon pour chaque photo prise à St Pierre ou au vatican??? Ca ne fait plus de sens!

Écrit par : geomichel | 14/06/2009

Répondre à ce commentaire

coucou flo c'est dingue ça !!!!le monde est fou , le droit a l'image ok , mais la ça dépasse l'entendement . Douce soirée ma belle , tout gros bisous

Écrit par : yepa | 14/06/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Flo, C'est une histoire abrancadantesque!!! Pour les paparazzi on ne fait pas autant d'histoire pourtant c'est bien plus grave d'entrer dans l'intimité des personnes que de photographier un mur!!! Belle journée, bises.

Écrit par : tede | 15/06/2009

Répondre à ce commentaire

Une histoire à peine croyable qui m'en rapelle une autre avec le compagnon de la femme d'un célèbre auteur de BD dont un musée c'est ouvert récemment (ouf, là je risque rien...)qui pense aussi que le génie lui appartient, le génie de foutre la m...., oui.
Donc ce brave homme dépense un fric monstre pour sauver des oeuvres du génial architecte, et les "héritiers" veulent se faire de l'argent. Flo, t'as raison, çà devait se savoir, et "Haro sur la SOFAM"

Écrit par : andré peeters | 15/06/2009

Répondre à ce commentaire

Money, money, money....

Juste un petit coucou, en espérant que tu ailles bien :-)
Gros bisous Flo, à bientôt !

Écrit par : Loo | 15/06/2009

Répondre à ce commentaire

Il faut maintenant que je me trouve une bien aimée dans chaque rue lol!
Bonne fin de soirée, Flo.
jj@+

Écrit par : Jean Jacques | 15/06/2009

Répondre à ce commentaire

Quelle indéscance cette histoire, vous avez raison Mosnieur Gilbert, Y'a des gens prêts à tout pour sucer le fric pour le talent qu'ils n'auront jamais...

ca se fait que vous essayer de rendre hommage et au lieu de ça on veut vous sucer !!!

ne vous laissr pas faire !!!


je compatais totalement !!!

Il y'a des limites à tout et surtout à la connerie ...

Quand je pens eque je galère pour vendre et vivre de mon travail, certaines attitudes sont écoeurantes...

Écrit par : fu | 06/07/2009

Répondre à ce commentaire

Et bien si cela vous intéresse, je vous propose de faire une série de photos avec des gens, ou des prortaits de vous, de vos amis, ou qui veut se faire photographier devant cette fameuse maison !!!

Et d'en faire une série complète qui sera éditée sur le sites intéressés, et tous les médias intéressés par cette affaire...

Donc n'hésitez pas à me contacter, la photographie est on métiezr, et nous avons je pense une passion commune pour notre ville !!!

Olivier





Écrit par : fu | 06/07/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.